SAGA SIP 150705 @Maguelonne Gorioux 05

Stage in Process

Architectes : Collectif Saga
Localisation : Joe Slovo, Port Elizabeth, Afrique du Sud
Partenaires : Alliance Française de Port Elizabeth, Werk_, Love Story, Two Olives
Equipe : Kevin Kimwelle, Anastasia Rohaut, Pierre Guérin, Camille Sablé, Sylvain Guitard, Simon Galland, Jason Dinant, Maguelonne Gorioux, Nolwenn Gervais, Pauline Richard, Cécile Jaouen, Eglantine Bulka
Budget : 350 €
Programme : Grande fête (exposition, projection cinéma, tournoi de foot, barbecue)
Année de réalisation : 2015
Mission : Conception et réalisation
Photographies : Joubert Loots et Maguelonne Gorioux

 

SAGA_SIP_150705_@JOUBERT-LOOTS_222
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_11
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_10
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_09
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_08
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_06
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_07
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_04
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_03
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_05
SAGA_SIP_150705_@Joubert-Loots_01
SAGA_SIP_150705_@Joubert-Loots_06
SAGA_SIP_150705_@Joubert-Loots_05
SAGA_SIP_150705_@Joubert-Loots_04
SAGA_SIP_150705_@Joubert-Loots_03
previous arrow
next arrow
SAGA_SIP_150705_@JOUBERT-LOOTS_222
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_11
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_10
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_09
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_08
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_06
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_07
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_04
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_03
SAGA_SIP_150705_@Maguelonne-Gorioux_05
SAGA_SIP_150705_@Joubert-Loots_01
SAGA_SIP_150705_@Joubert-Loots_06
SAGA_SIP_150705_@Joubert-Loots_05
SAGA_SIP_150705_@Joubert-Loots_04
SAGA_SIP_150705_@Joubert-Loots_03

 

 

 

Dans un township, paysage de tôles et de bois à perte de vue, un édifice en chantier se transforme en une scène, une plateforme propice à la représentation. Les corps se meuvent, grimpent, sautent, dansent, se mettent en scène sous les yeux des spectateurs complices ou innocents.

D’habitude on ne célèbre le bâtiment qu’une fois achevé, quand tout est terminé, bien fini, propre et brillant. Ici, le but était de célébrer une étape, un moment particulier de la construction, et non son achèvement. Même si, seulement, la structure principale, le toit et le sol étaient en place, cette étape du chantier était vue comme une opportunité de rassembler la communauté autour du projet, d’un instant festif, alors que le bâtiment était toujours en construction, et que c’était le chantier. Tous ensemble, nous avons profité du fait que l’espace en chantier était toujours un espace public, une plateforme, une scène ouverte à la communauté, non défini, encore.

Sur une journée, ont été organisés ; une exposition, mettant les habitants et enfants dans leur propre environnement ; un tournoi de foot pour les enfants (avec réalisation des cages de foot ensemble le matin), et le soir venu, une projection cinéma de plein air pour tous.